alpinisme

Surpris par la tempête, huit alpinistes ont trouvé la mort en Valais

Quatre alpinistes ont péri après avoir passé la nuit de dimanche à lundi à l’extérieur dans la région d’Arolla. Deux randonneurs appartenant au même groupe sont morts des suites de leurs blessures. Deux autres sont décédés sur le Mönch, côté valaisan

Huit alpinistes ont trouvé la mort dans les Alpes suisses. Six ont péri après avoir passé la nuit de dimanche à lundi à l’extérieur dans la région d’Arolla (VS), deux autres sont décédés sur le Mönch, côté valaisan.

Les victimes sont cinq ressortissants italiens et une Bulgare, a communiqué mardi la police valaisanne. Le guide décédé sur place suite à une chute est un Italien de 59 ans. Quant aux personnes qui ont succombé à une hypothermie après leur arrivée à l’hôpital lundi, il s’agit de deux couples d’Italiens, l’un de 53 ans, l’autre de 45 ans. Une ressortissante bulgare de 52 ans est morte mardi en fin de matinée.

Une personne entre la vie et la mort

L’état de trois personnes, un Suisse de 72 ans, une Française de 56 ans et une Italienne de 43 ans, est toujours préoccupant. L’une d’elles est encore entre la vie et la mort, précise la police.

Les randonneurs d’Arolla faisaient partie d’un groupe de 14 alpinistes bloqués dimanche par une tempête. Une vaste opération de sauvetage a été lancée lundi matin après une alerte déclenchée vers 06h30 lundi par le gardien de la cabane des Vignettes.

Il a fallu mobiliser sept hélicoptères des compagnies Air Glaciers, Air Zermatt et Rega et plusieurs médecins et guides, a communiqué la police valaisanne.

Surpris par la tempête

Selon les premiers éléments de l’enquête, les alpinistes ont quitté dimanche la cabane des Dix, à 2928 mètres d’altitude au-dessus du barrage de la Dixence. Ils voulaient rallier la cabane des Vignettes, à 3157 mètres d’altitude au-dessus d’Arolla, par l’itinéraire dit «de la Serpentine».

Deux groupes se sont mis en route ensemble, un premier de 10 personnes, dont un guide, et un autre groupe de 4 personnes qui effectuait la haute route entre Chamonix (F) et Zermatt (VS). Les 14 alpinistes ont été surpris par une tempête dans la région du Pigne d’Arolla. Leur progression a été bloquée. Ils ont été contraints de s’arrêter et de passer la nuit à une altitude de 3270 mètres.

Le vent a commencé à souffler dans l’après-midi et s’est renforcé au fil des heures. Localement, avec le relief, il a pu être assez fort, précise Robert Bolognesi, directeur du bureau d’études Meteorisk. Parallèlement, la température a chuté rapidement. Elle a pu descendre entre -5 et -10 degrés durant la nuit, mais avec un ressenti plus froid en raison du vent.

Deux morts sur le Mönch

En début de soirée lundi, la police cantonale bernoise annonçait pour sa part la découverte de deux alpinistes sans vie sur le Mönch, sur territoire valaisan. Les deux hommes étaient portés disparus depuis dimanche soir.

Des secours bernois et valaisans avaient été immédiatement dépêchés sur les lieux. En raison des mauvaises conditions météorologiques, les recherches ont été difficiles et seulement partiellement possibles.

Les deux personnes portées disparues ont finalement été retrouvées sans vie lundi matin. Elles ont probablement succombé au froid et à l’épuisement, estime la police.

Les victimes sont un homme de 21 ans du canton de Berne et un homme de 22 ans du canton de Bâle-Campagne. Selon les premières informations, ils sont montés sur le Mönch via la Lauperrippe et redescendus sur l’arête nord-est en direction de l’Eigerjoch.

Publicité