Moutier a vécu ce dimanche une journée d’élection particulière à plus d’un titre. D’une part, il s’agissait de la dernière organisée sur sol bernois, la commune devant être transféré dans le canton du Jura au plus tard au début 2026. D’autre part, la composition du législatif allait forcément être transformée en profondeur par rapport aux dernières élections générales. Tous les partis non rattachés à la cause jurassienne ont en effet renoncé à la course au Conseil de ville (PLR, UDC, PS du Jura bernois et Interface). Seul élément où le suspense était absolument nul: l’attribution de la mairie.