Le nombre de tests de dépistage du VIH positifs est à nouveau en hausse depuis 2001. L'analyse des résultats de laboratoire communiqués à l'OFSP indique que cette augmentation est particulièrement importante au sein de la population migrante, notamment chez les ressortissants de pays subsahariens. Le Programme national VIH et sida (PNVS) 2004-2008, adopté par le Conseil fédéral le 26 novembre 2003, cible ses mesures de prévention sur cinq groupes prioritaires, dont justement la population migrante. Le PNVS présume que le nombre de personnes ne se soumettant au test VIH qu'à l'apparition des premiers symptômes est probablement en augmentation. Cette opinion vaut davantage encore pour les requérants d'asile, dont l'accès à l'information et au conseil est plus difficile, que pour la majeure partie de la population suisse. D'où la volonté de l'OFSP de renforcer son action au niveau de cette couche de la population.