«Tous les vingt-cinq ans environ, la Suisse se met en scène au cours d’une grande exposition nationale», indique le Département fédéral des affaires étrangères. Comme Expo02 a 20 ans, le temps est venu de penser à la suivante – à condition de convaincre la population. Un premier projet a été refusé dans les urnes des cantons de Saint-Gall et Thurgovie en 2016, un nouveau plan est sur les rails: Svizra27.

Prévu dans une région qui n’a jamais accueilli un tel événement, la «Suisse du Nord-Ouest» (entre Bâle-Ville, Bâle-Campagne, Argovie, Soleure et le Jura), celui-ci s’incarne autour de trois thématiques principales: «L’humain, le travail et la cohésion». Des mots dont la traduction physique concrète n’a pu être clarifiée lors de la conférence de presse dédiée à l’événement ce lundi.

Linge propre et chansons

Rendez-vous était donné aux médias dans la périphérie de Bâle, chez Bardusch AG, une blanchisserie industrielle. Sans plus de précisions, sinon que le projet gagnant y serait révélé par le jury de l’organisation. «Jusqu’à 53 tonnes de tissus sont lavés ici chaque jour», indique Marco Canonica, chef de la communication de Svizra27. Aucun lien entre l’entreprise de linge et l’exposition nationale, dit le porte-parole, si ce n’est qu’il reflète bien le motto «humain, travail et cohésion».

«Ici, les habits sont triés, enchaîne-t-il. Ce n’est pas toujours facile, mais le travail est fait dans la bonne humeur». Derrière lui, une demi-douzaine d’employés lancent du linge sale dans des corbeilles prévues à cet effet. «Le jury, lui aussi, a dû faire le ménage et trier entre les projets», plaisante-t-il. La visite se poursuit au deuxième étage, où un chanteur polyphonique attend les invités au sein d’un espace de chaises aménagé au milieu de cintres portant des drapeaux suisses. Soutien au projet et membre du jury, Doris Leuthard est déjà là, visiblement amusée derrière son masque. Enfin la conférence de presse commence.

Tradition et renouveau

«Fabienne Hoelzel et Claudia Meier s’adjugent Svizra27», annoncent les organisateurs. Deux architectes alémaniques. Leur projet: «neuf sites abordant neuf thèmes dans une mise en scène ludique. Un jeu expérimental aux bords de l’Aar, la Birse, le Doubs, la Limmat, le Rhin et la Reuss, pour expérimenter diverses thématiques dont l’alimentation, l’intelligence artificielle ou l’agriculture.» Le projet se veut «intergénérationnel, synonyme de tradition et de renouveau» et comprend «forums de discussions» et «congrès philosophiques». Une application est mentionnée, qui servirait à «voter» pour l’une ou l’autre thématique.

Lire aussi: La Birse, une rivière qui refait surface

«On peut bien évidemment se demander si une exposition nationale constitue la priorité, déclare l’ancienne conseillère fédérale Doris Leuthard. C’est une question légitime. Toutefois je crois que ce grand rassemblement est nécessaire. Pour discuter du futur du vivre-ensemble en Suisse. Pour inviter toute la population à échanger sur les manières de vivre et de travailler.» Plus concrètement cependant, quelle forme Svizra27 et son projet gagnant prendront-ils?

«Il y aura certainement des bâtiments, répond l’un des membres de l’équipe gagnante. Mais nous ne savons pas encore exactement où et sous quelle forme. Nous rentrons désormais dans l’étude de faisabilité.» Devisée à 4 millions, celle-ci sera financée à moitié par des sponsors, à moitié par les cantons, selon une clé de répartition prenant en compte leur nombre d’habitants respectif. Si le projet devait être choisi par la Confédération, il pourra ensuite bénéficier d’une aide «plafonnée à un milliard de francs et 50% des coûts», a indiqué le Conseil fédéral l’année dernière.

Le grand flou

Le chemin est cependant encore long. «Il faut les permis de construire des communes», signale d’une part Doris Leuthard. «Il faudra l’approbation finale de tous les cantons», relève un journaliste jurassien, qui rappelle que son canton vient de boucler son budget 2022 sur un déficit de plus de 30 millions de francs, bien que le projet ait le soutien des autorités cantonales. Il faudra l’emporter devant d’autres concurrents tel X-27, qui souhaite organiser une exposition à Zurich ou NEXPO, concept imaginé dans les dix plus grandes villes de Suisse. Et il faudra absolument préciser le projet Svizra27, dont les contours demeurent pour l’instant insaisissables.