De l’air des Alpes en boîte. L’idée peut sembler curieuse. Elle séduit pourtant les habitants de mégapoles asiatiques polluées en quête d’air pur. Pour arriver jusqu’en Thaïlande, ces bouteilles spray vont parcourir 19 800 km. Un bilan carbone qui fait tousser les protecteurs de l’environnement.

Lire aussi: L’étiquette empreinte carbone, c’est pour quand?

Ce mercredi, l’entreprise zurichoise Swiss Air Deluxe a reçu le Prix de la «Pierre du diable», décerné par l’Initiative des Alpes pour «récompenser» les transports les plus absurdes. Le spray contient 9 litres d’air comprimé pour environ 200 bouffées. A titre de comparaison, un adulte inhale en moyenne 10 000 litres par jour. Selon les organisateurs du concours, cette bouteille est «inutile» et engendre une pollution démesurée.

Fairplay, Markus Klinkmüller, le directeur de l’entreprise, était présent pour la cérémonie. Il estime toutefois ne pas mériter une telle distinction: «Notre empreinte écologique est proche de zéro, nous profitons d’espaces inutilisés dans les bateaux de transport lors de leur retour en Asie.»

Il en profite pour promouvoir sa nouvelle gamme de spray «Swiss Virgin», qui contient une odeur de petite culotte, principalement destinée au marché japonais.

Concurrents de taille

Le vendeur de vent n’était pas seul dans la compétition. En lice, des concurrents de taille tels que Migros avec son eau en bouteille Voss importée de Norvège. Cette eau de source parcourt plus de 1512 kilomètres depuis sa source, pour une empreinte carbone 7180 fois plus élevée que notre eau du robinet, selon les chiffres de l’Initiative des Alpes.

Aldi était également dans la course avec sa gamme de charcuterie «Gosto italiano». Son jambon, fabriqué à base de viande de porc hollandaise, est transporté en frigo jusqu’en Italie pour être apprêté. Il est ensuite emballé en Autriche avant de garnir les étalages du distributeur en Suisse.

Lire également: L’avion, oiseau de malheur pour le climat

L’année passée, les CFF s’étaient vu remettre la Pierre du diable pour une façade de 22 000 m2 dont les éléments venaient de Suisse, mais avaient été assemblées en Chine. Un aller-retour de 43 120 kilomètres…

«Repair Café» primé

L’Initiative des Alpes se veut aussi constructive. Elle a ainsi remis le prix «Cristal de Roche» au projet de «Repair Café» lancé par les associations suisses de consommateurs. Selon Regula Rytz, membre du comité de l’Initiative des Alpes, «augmenter la durée de vie de nos biens est une excellente manière de réduire notre impact sur l’environnement en limitant les transports».

L’Initiative des Alpes milite contre le trafic de transit alpin. En 1994, elle a réussi à faire passer une initiative populaire fédérale inscrivant dans la Constitution la priorité du transport de marchandises par rail sur les axes alpins.