Cette prolongation revêt une importance particulière pour la Suisse vu l’intérêt qu’elle porte à une région sans manifestation de violence, souligne le gouvernement. Le contingent actuel est de 220 militaires au maximum. Le changement d’emplacement, le démantèlement de l’actuel camp Casablanca près de Suva Reka et le possible accroissement des besoins de sécurité nécessitent de renforcer les effectifs.

Le Conseil fédéral propose donc de remplacer l’actuelle possibilité d’augmenter pendant deux mois le contingent de 50 personnes par celle d’engager 80 personnes de plus pendant douze mois. Un renforcement temporaire permettra à la Suisse d’assurer certaines prestations, comme reprendre des fonctions d’état-major au sein de la Force internationale KFOR. La Swisscoy est active au Kosovo depuis 1999. Depuis 2002, les soldats suisses sont armés pour assurer leur propre protection.