Ils ne sont que quatre collaborateurs – sur 110 au total – à alimenter les contenus de la plateforme russophone de Swissinfo, le service international de la SSR. Mais leurs articles sont suivis par une audience qui explose en raison de la guerre en Ukraine. Elle a triplé en quelques jours, passant de 50 000 vues par semaine à 153 000 désormais. «Il y a un énorme besoin de s’informer à une source crédible, mais aussi de s’exprimer», déclare la rédactrice en chef Larissa Bieler. Contrairement à la Deutsche Welle ou à la BBC, Swissinfo n’a pas supprimé les débats sur sa plateforme.