Après Pfizer/BioNTech et Moderna, au tour de Johnson & Johnson (J&J). Swissmedic a accepté lundi la candidature du vaccin de J&J sur sol helvétique. L’institut chargé d’autoriser la mise sur le marché de produits thérapeutiques en Suisse lui a octroyé une autorisation pour une durée limitée pour les patients majeurs. Trois vaccins peuvent donc désormais être administrés en Suisse face au Covid-19.

Ou presque car la Confédération n’a commandé aucune dose du vaccin de J&J à ce jour. «La Suisse est en contact avec plusieurs fabricants de vaccin, autres que ceux avec qui on a déjà des contrats, et pour des raisons tactiques on ne communique pas les négociations en cours. On communiquera au moment où il y aura un contrat de conclu», indique Grégoire Gogniat, porte-parole de l’OFSP. «Il y a des discussions», signale de son côté Thomas Moser, porte-parole de la multinationale, sans faire plus de commentaires.