À deux semaines de la rentrée, les enseignants ne sont pas prêts de signer pour une copie de l’année scolaire 2020-2021. Mesures cacophoniques, incertitudes, décrochages… La pandémie a pesé sur l’ambiance des salles de classe. À l’occasion d’une conférence de presse lundi matin, le Syndicat des Enseignants Romands (SER) et son homologue alémanique Dachverband Lehrerinnen und Lehrer (LCH) ont demandé aux autorités la poursuite des assouplissements – sans perdre de vue la protection de la santé des enseignants, mais aussi une revalorisation de leur métier.