Deux jugements rendus qui donnent raison aux employés: il n’en faut pas plus au Syndicat des services publics (SSP) pour tancer la politique de l’Aéroport international de Genève (AIG). Plus précisément, son rapport à ses sous-traitants à travers la passation des marchés publics.