Nouveau rebondissement à Vevey. La syndique Elina Leimgruber ne se représentera pas à la municipalité lors de la prochaine élection de mars 2021. L'exécutif veveysan a été fortement chahuté après la suspension du socialiste Lionel Girardin en 2018 et la démission en cours de mandat d’Etienne Rivier. Sans oublier les tensions avec les deux représentants de Vevey-Libre Jérôme Christen et Michel Agnant.

Cette fois-ci, c’est la syndique verte qui se retire du jeu, pour des raisons «personnelles», a-t-elle expliqué dans le quotidien 24 heures mercredi. Avec le sentiment d’avoir rempli son devoir, après dix ans de politique, elle se dirigerait vers l’horizon de la durabilité et espère que davantage de femmes prendront place en politique.

Des élections qui s'annoncent très ouvertes

Les libéraux-radicaux veveysans ont créé une certaine surprise en publiant un communiqué, dans lequel ils «saluent le courage dont elle a fait preuve durant cette législature, haute en péripéties municipales. Elle a mené aussi bien que faire se peut les multiples projets qui ont abouti malgré tout.»

Ce retrait annonce des élections très ouvertes à Vevey. D'autant que la municipalité passera de 5 à 7 sept membres. Quant à la syndicature, elle pourrait se jouer entre Jérôme Christen de Vevey Libre et Yvan Luccarini de Décroissances-Alternatives qui a été récemment élu à l'exécutif en remplacement du PLR Etienne Rivier.

Lire aussi: Vevey: élection en eaux troubles