Les nouvelles mesures sont à peine entrées en vigueur qu’on pense déjà à durcir les restrictions. C’est que la situation sur le front hospitalier n’est pas bonne. C’est aussi que les vaccinés commencent à donner de la voix, frustrés de n’avoir aucun avantage ou presque après avoir accepté la piqûre.