La direction de Tamoil a pris les mesures nécessaires afin d'assurer l'approvisionnement de sa raffinerie de Collombey, a indiqué lundi la société sous contrôle libyen. Et ce alors que la Libye a démenti officiellement procéder à des mesures de rétorsion envers la Suisse (LT du 13.10.)

«Bien que la très grande qualité du brut libyen soit la meilleure matière première pour la raffinerie de Collombey, la direction a pris les mesures nécessaires afin d'assurer la bonne marche de ses activités», a assuré Tamoil dans un communiqué.

Le groupe laisse ainsi entendre qu'il s'approvisionnera désormais aussi hors du territoire libyen pour ses activités en Suisse. «L'approvisionnement de nos clients n'a pas été et ne sera pas affecté», a souligné Tamoil.

Mercredi passé, Tamoil avait annoncé que la Libye cessait l'approvisionnement de la Suisse en pétrole brut. Le lendemain, l'agence officielle Jana confirmait l'information. Cette situation faisait craindre à l'Union pétrolière suisse que la raffinerie Tamoil de Collombey (VS) ne se retrouve rapidement à sec.

Dimanche, l'ambassadeur de Suisse en Libye a affirmé que les autorités libyennes lui avaient remis une note démentant un quelconque arrêt des livraisons de pétrole vers la Suisse. Il a souligné que les négociations entre Berne et Tripoli touchaient à leur fin, et que les relations entre les deux pays se détendaient.