Tel un trou noir, la double élection au Conseil fédéral absorbe toute l’énergie autour de la session d’hiver du parlement, qui commence ce lundi 28 novembre. Ces trois semaines de délibérations recèlent cependant un autre enjeu. Par plusieurs aspects, le vote final du 13 décembre sur la taxe voulue par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) déterminera l’avenir de la Suisse plus profondément que la recomposition de son gouvernement, agendée le 7 décembre. Ce vote regroupe en effet des points sensibles en Suisse: l’impôt sur les entreprises, les mécanismes de redistribution et la concurrence entre cantons.