Intempéries

Tempête «Burglind»: une deuxième évacuation en Valais et des inondations à Nyon

Après l’évacuation des Mayens de Conthey (VS) mercredi, le risque d’avalanche a poussé les autorités à évacuer le Plateau de la Neuve. La pluie inquiète également les forces de l’ordre à la suite d'inondations dans la région de Nyon (VD)

Le risque d’avalanche élevé en Valais à cause de la tempête Burglind a entraîné une seconde évacuation jeudi, après celle des Mayens de Conthey la veille. Environ 90 personnes ont dû quitter leurs chalets du Plateau de la Neuve, secteur du village orsiérain de La Fouly.

Dans le détail, 87 personnes ont dû évacuer de La Fouly, pour la plupart des propriétaires de résidences secondaires, a précisé Joachim Rausis, président de la commune d’Orsières, confirmant une information du Nouvelliste. Quatre autres ont dû quitter le hameau du Clou et sept autres Ferret, aussi à cause du risque d’avalanche.

Lire aussi: La tempête à deux noms prive les vacanciers de ski

L’atmosphère devait être quelque peu étrange à La Fouly jeudi après-midi. Alors que des dizaines de personnes forcées d’évacuer et d’abréger leurs vacances s’en allaient par la route, les remontées mécaniques continuaient de tourner à plein régime, sur un versant qui n’était pas menacé par les coulées. A la fin des années 1990, une avalanche sur le Plateau de la Neuve avait emporté sept chalets.

Selon Joachim Rausis, l’ordre d’évacuation durera «jusqu’à nouvel avis». Deux routes situées sur la commune d’Orsières sont par ailleurs coupées par des avalanches, a-t-il ajouté. Il s’agit des routes menant au village de Verlonnaz et reliant Champex et Les Valettes.

Les vallées haut-valaisannes de Saas, du Lötschental, de Conches et la région de Loèche sont en partie coupées du monde, par endroits depuis la mi-journée ou même avant, selon la police cantonale. De multiples tronçons de route sont condamnés à cause de dégâts provoqués par la tempête Burglind ou de coulées.

Inondations à Nyon

Outre les avalanches et les glissements de terrain, la pluie inquiète les forces de l’ordre: ces dernières ont déjà dû intervenir dans des dizaines de caves à cause d’inondations. Certains torrents ont aussi débordé, mais le Rhône est, lui, hors de danger. Par endroits, la pluie dure depuis vingt-quatre heures. Les précipitations ont entraîné des inondations dans la région de Nyon (VD), où une soixantaine de sapeurs-pompiers ont été engagés pour poser des barrages ou pomper l’eau. Le dispositif sera maintenu jusqu’à cette nuit.

 Les deux principales interventions ont été menées sur la rivière le Boiron avec le dépôt de sacs de sable et sur l’Asse où des moyens lourds ont été nécessaires pour limiter les dégâts à la ferme de Paléo, indique à l’ATS Frédéric Perey, remplaçant du commandant des pompiers du SDIS Nyon-Dôle.

Le train régional Nyon-St-Cergue-La Cure a connu en matinée des retards à cause d’une canalisation qui avait lâché à la gare du Muids. En début d’après-midi, tout était rentré dans l’ordre, a indiqué la compagnie.

Publicité