Journalisme

«Le Temps» lance une bourse pour encourager les enquêtes journalistiques

«Le Temps» lance à l’occasion de son 20e anniversaire une bourse destinée à accompagner des projets d’enquête innovants qui se situent dans sa ligne éditoriale

L’assassinat de la blogueuse et journaliste maltaise Daphne Caruana Galizia en octobre 2017 et celui du journaliste slovaque Jan Kuciak aux côtés de sa compagne, Martina Kusnirova, en février 2018 ont résonné comme un coup de tonnerre en Europe. Leur mort violente – des crimes qui restent impunis aujourd’hui – rappelle brutalement à nos sociétés assoupies par les médias sociaux que la liberté d’informer demeure fragile même en plein cœur de l’Union européenne, et que la corruption et le crime organisé restent en embuscade et redressent la tête dès que la vigilance démocratique s’essouffle.

Il est d’autres enquêtes moins dangereuses, tout aussi importantes pour la bonne santé de nos sociétés. Comme l’enquête sur les ravages du mercure dans le Valais, révélés dans toute leur ampleur historique par notre ancien correspondant Xavier Lambiel lors d’un partenariat avec le Walliser Bote, Le Nouvelliste et la RTS. Comme l’enquête sur les dessous de l’industrie mondialisée du fioul menée par notre journaliste Sylvain Besson, qui lui a valu le Swiss Press Award en 2016 dans la catégorie online. Secret bancaire, enfants placés, fonds juifs en déshérence, affaire des fiches, etc: les sujets d’enquête ont toujours été bien représentés dans Le Temps.

Lire:

Comment certaines industries obtiennent-elles des accès privilégiés auprès des parlementaires? Des laboratoires pharmaceutiques prennent-ils trop de place dans les universités? Nos données sont-elles suffisamment protégées? Pour marquer l’anniversaire de ses 20 ans et matérialiser son soutien à la cause du journalisme, Le Temps a donc décidé de lancer une bourse qui récompensera un projet d’enquête innovant en offrant à son auteur-e les moyens de le réaliser et de le publier.

Les candidats doivent présenter un projet d’investigation journalistique à la fois original, faisable, qui a du sens par rapport à la ligne rédactionnelle du Temps, et qui sera réalisé en Suisse. Le sujet peut être d’inspiration économique, sociétale, culturelle ou politique.

Postuler ici:

Le choix du projet gagnant sera effectué par un jury composé de journalistes du Temps, de membres de la rédaction en chef, de chefs de rubrique et du directeur de Ringier Axel Springer Romandie. Le projet retenu portera la marque d’un choix éditorial fort de la rédaction.

La bourse est constituée de deux éléments: une rémunération forfaitaire brute de CHF 5'000.- pour la réalisation du projet (ce montant devra aussi couvrir les frais) et un accompagnement personnalisé d’une dizaine d’heures par la rédaction du Temps (parrainage).

Le Temps publiera le projet retenu sur son site internet et sur ses pages print.

La Bourse Le Temps est ouverte à tous les résidents en Suisse âgés de 35 ans au plus à la date de clôture des inscriptions, inscrits ou non au Registre professionnel des journalistes, et qui peuvent attester de trois sujets publiés dans des médias suisses – article, vidéo, datavisualisation, projet multimédia, etc.

Inscrivez-vous, d’ici au 18 mai. Le nom de la lauréate ou du lauréat sera annoncé le 31 mai.


Le calendrier

  • Vendredi 18 mai: délai de réception des projet
  • Jeudi 31 mai : annonce de la lauréate – du lauréat
  • Juin, juillet, août: réalisation du projet. La lauréate – le lauréat reçoit une rémunération forfaitaire brute de CHF 5'000.- pour la réalisation du projet (ce montant comprend le travail ainsi que la couverture de tous les frais) – et bénéficie d’un soutien d’une dizaine d’heure à la rédaction (aide aux contacts, aide technique, aide à la réalisation, etc.), selon des modalités qui seront précisément définies avec la rédaction selon le type de projet retenu.
  • 3 septembre: rendu du projet.
  • Septembre: publication/diffusion du projet par Le Temps.
Publicité