Le Conseil fédéral ne ferme plus complètement la porte à une réouverture des restaurants avant la date envisagée initialement. Il fixe au lundi 22 mars, et non plus au 1er avril, la deuxième étape de sa stratégie de levée des restrictions. Ce jour-là, et pour autant que la situation épidémiologique le permette, il pourrait autoriser l’exploitation des terrasses des cafés et restaurants, ainsi que les manifestations sportives et culturelles «dans un cadre restreint» qui reste à préciser. A cette date, l’obligation de télétravail, qui n’est pas appliquée partout de manière stricte, serait levée.

Et l’ouverture complète des restaurants? Elle pourrait aussi intervenir le 22 mars, de même que le retour des activités en intérieur et de l’enseignement présentiel dans les hautes écoles. Le Conseil fédéral prendra une décision définitive le vendredi 19 mars, qui coïncide avec le dernier jour de la session des Chambres fédérales. Cette précision est importante, car plusieurs commissions parlementaires lui demandent d’accélérer le rythme de réouverture des établissements publics et envisagent même d’ancrer cette exigence dans la loi Covid-19, qui sera traitée pendant cette session parlementaire.

Ne pas attendre le 1er avril

Pour le Conseil fédéral, les critères déterminants pour l’étape de déconfinement du 22 mars sont ainsi définis: le taux de positivité des tests doit être inférieur à 5% (il était de 4,7% mercredi), le nombre de lits de soins intensifs occupés par des patients Covid-19 ne doit pas dépasser 250, le taux de reproduction moyen sur sept jours doit être inférieur à 1 (0,92 mercredi). De surcroît, il faudra que, le 17 mars, l’incidence des infections sur quatorze jours ne dépasse pas le niveau du 1er mars.

Lire aussi: Un déconfinement prudent en deux temps

Le Conseil fédéral a ainsi entendu une partie de l’appel lancé par les cantons, qui estimaient qu’il ne fallait pas attendre le 1er avril pour relancer les activités de restauration.

Les commerces rouvrent le 1er mars

Il confirme en revanche ses intentions pour le 1er mars. Tous les commerces peuvent rouvrir leurs portes lundi prochain, mais avec une limitation du nombre de personnes admises à l’intérieur d’un magasin. Jusqu’à 40 mètres carrés de surface, trois clients sont autorisés simultanément. Au-delà, cinq personnes au minimum peuvent être présentes, le nombre maximal dépendant de la superficie totale (10 mètres carrés par client) et du chiffre d’affaires (66% réalisé dans la vente de denrées alimentaires).

Les musées, les salles de lecture des bibliothèques, les espaces extérieurs des zoos, des jardins botaniques et des installations de loisirs, les patinoires, les terrains de football et de tennis, les stades d’athlétisme rouvrent également le 1er mars, le port du masque restant obligatoire. En extérieur, les rencontres sont possibles jusqu’à 15 personnes, mais rien ne change pour l’intérieur. Enfin, les jeunes de moins de 20 ans peuvent à nouveau s’adonner à des activités sportives et culturelles.