Le torchon brûle au Tessin. La démolition dans la nuit de samedi à dimanche du site autogéré Il Molino, sis dans un ancien abattoir au centre de Lugano, a propulsé la ville dans une crise politique. Retour sur ces derniers jours sous haute tension.

Samedi, une manifestation, annoncée mais non autorisée, contre l’évacuation – décidée par la commune de Lugano – du centre social autonome Il Molino a réuni plusieurs centaines de personnes. Pacifique, elle s’est déroulée sans heurts. A son terme, des manifestants ont voulu occuper «momentanément» un immeuble abandonné. Puis, en tenue anti-émeute, la police cantonale et communale avec des renforts venant de Suisse romande, est intervenue, évacuant l’édifice occupé ainsi que le site du Molino.