Décidément, le parlement devient un véritable salon du livre ces temps-ci. Après Dominique de Buman et Philippe Nantermod (avec son maître Pascal Couchepin), c’est au tour de Fathi Derder de coucher sur le papier ses états d’âme de député*. Sur 200 pages, il dévoile les «petits secrets» du Palais fédéral. L’exercice prend l’allure d’un testament politique, distillé avec autant de miel que de fiel. Car le propos alterne toujours entre le sérieux et l’humour autant qu’entre l’espoir et le désespoir.