Le chef de la police judiciaire fédérale, Michael Perler, va certainement devoir quitter son poste, avance l’ATS. Le Tribunal fédéral (TF) lui reproche lui aussi trop de maladresses lors d’un voyage professionnel à Saint-Pétersbourg avec une amie d’origine russe.

Mis en congé l’automne dernier avant de se voir confier d’autres tâches au sein de l’administration fédérale, Michael Perler contestait les reproches liés à ce voyage.

Selon le TF, Michael Perler n’a pas commis de faute et n’a pas violé de disposition légale. Il n’a pas su, en revanche, tenir compte de l’importance de sa fonction, «particulièrement sensible du point de vue de la sécurité et politiquement délicate».