Le théâtre du pouvoir

Ironique

Filippo Leutenegger a quitté la scène politique fédérale pour se consacrer à sa tâche de municipal à Zurich. Toutefois, fidèle à son ancien métier, il continue d’animer les débats lors des assemblées du PLR. Ce fut le cas samedi dernier à Lugano. Il lui est revenu l’insigne honneur d’interviewer Didier Burkhalter. L’ex-présentateur a voulu savoir quelle rencontre l’avait le plus impressionné durant sa double présidence de la Confédération et de l’OSCE en 2014. Vladimir Poutine? Réponse, du tac au tac, du diplomate en chef de la Suisse: «Une rencontre avec Vladimir Poutine est importante, mais une rencontre avec toi, Filippo, l’est aussi.» Ouf. La frustration de ne plus être à Berne s’estompe le temps d’une ironique flatterie.

Fatidique

Les pronostiqueurs prédisent un bon résultat des Vert’libéraux aux élections d’octobre. Leur élan risque cependant d’être stoppé au Conseil des Etats. Leurs deux sénateurs, Verena Diener (ZH) et Markus Stadler (UR), se retirent. Il est tout à fait possible que leurs sièges soient repris par leurs adversaires. Le président du parti, Martin Bäumle, se porte personnellement candidat pour sauver le mandat de Verena Diener. Mais l’homme agace et divise. «Je suis toujours aussi impatient, mais j’ai mûri», prétend-il dans la NZZ. Peut-être, mais cela ne suffira pas forcément. L’année 2015 pourrait ne pas être si favorable qu’on le pense aux Vert’libéraux. Le 8 mars, une cinglante défaite est promise à leur initiative sur les taxes. En octobre, Martin Bäumle n’est pas sûr d’emporter la mise. 2015, année fatidique?

Atomique

Economiesuisse réclame un moratoire de 3 ans sur la Stratégie énergétique 2050. Rien d’étonnant à cela, murmure-t-on dans les milieux favorables à la sortie du nucléaire: le président de l’association faîtière, Heinz Karrer, vient de la production atomique. Il a été le CEO d’Axpo Holding, propriétaire de Beznau I et II et actionnaire de Gösgen et Leibstadt, jusqu’en 2014. C’est un peu comme si Jo­hann Schneider-Ammann lançait un programme conjoncturel qui profiterait à son ancien groupe industriel, compare un esprit particulièrement mal intentionné. Heinz Karrer répli­quera-t-il, au risque de déclencher une réaction en chaîne non contrôlée?