La restauration du Théâtre romain d’Avenches a commencé. La «première pierre» de ces travaux a été posée lundi par le conseiller d’Etat vaudois Pascal Broulis, responsable à la fois des finances et du patrimoine du canton.

L’Etat de Vaud investit 1 million dans ce chantier, qui se poursuivra jusqu’en été 2014. Cette première étape vise à assurer la solidité du monument et sécuriser l’accès au public, précise la dépêche de l’ATS. Achevé au IIe siècle, le Théâtre romain d’Avenches est le plus grand des quatre monuments de ce type connu en Suisse. Il pouvait accueillir quelque 12 000 spectateurs.

Il a peu à peu sombré dans l’oubli après la chute de l’Empire romain, servant fréquemment de « carrière » aux habitants de la région qui y prélevaient des pierres. Redécouvert au XIXe siècle il a été acquis dès 1896 par l’Association Pro Aventico qui y a mené 25 ans durant les premiers travaux de restauration.L’Etat de Vaud en est devenu le propriétaire en 1990.

Visité annuellement par quelque 40’000 personnes, l’ensemble doit désormais être consolidé. L’accès à certains murs culminant à près de quatre mètres de haut, a par exemple dû être interdit l’an dernier pour des raisons de sécurité. Or c’est en arpentant les vestiges que le public peut appréhender l’ampleur et la configuration d’un théâtre de l’époque romaine.