Des consommateurs plus nombreux, plus agressifs, plus précarisés: la montée en puissance du crack inquiète à Genève. Alors que le Quai 9 tirait récemment la sonnette d’alarme en signalant des débordements liés à l’usage de cette drogue ultra-stimulante, les habitants des Pâquis ont dénoncé cette semaine une dégradation de la situation aux abords d’un préau d’école. Dans le secteur de la rue du Môle et de la rue des Alpes, la vente et la consommation de crack dont les cristaux se fument généralement avec une pipe, seraient monnaie courante, entraînant leur lot de bagarres et de dégradations.