Medias

Le titre Republik lutte pour sa survie

Le média en ligne zurichois, qui avait démarré avec 7 millions de francs en 2018, espère de nouveaux investissements et abonnés d’ici mars

Deux ans après son lancement, le média en ligne Republik va-t-il disparaître? Ses fondateurs estiment qu’ils devront liquider l’entreprise s’ils ne réalisent pas deux objectifs d’ici mars 2020, après 807 jours de publication: atteindre 19 000 abonnés et gagner 2,2 millions de francs supplémentaires.

«Si nous n’y parvenons pas, nous annoncerons le licenciement de tous nos employés dans l’après-midi du 31 mars. Et nous dissoudrons l’entreprise», écrit le média dans une newsletter mardi, anticipant le scénario du pire, tout en incitant dans la foulée ses membres à renouveler leur abonnement à 240 francs par an. «Nous tenons à rester transparents, ce serait impensable de demander à nos lecteurs de rester, sans communiquer sur notre situation», souligne Clara Vuillemin, co-fondatrice.