Tourisme

Les touristes chinois ont boudé la Suisse en été 2016 

La période de mai à octobre a été marquée par la baisse de la clientèle chinoise, annonce Suisse Tourisme. Le Brexit a également eu un impact négatif sur le nombre de touristes britanniques

En Suisse, la période touristique estivale de mai à octobre a été marquée par la baisse de la clientèle chinoise. Pour hotelleriesuisse, le fléchissement enregistré auprès de cette clientèle peut être imputé au ralentissement de l’économie de ce pays, aux nouvelles prescriptions en matière d’octroi de visas et à des inquiétudes sécuritaires.

Mais ce constat n’inquiète pas Suisse Tourisme. L’organisme de promotion touristique part du principe que ce recul va se résorber. «Plus de Chinois voyageront sur sol helvétique à l’avenir», a expliqué lundi à l’ats Markus Berger, porte-parole de Suisse Tourisme. Mais le nombre d’hôtes de l’Empire du Milieu devrait croître à un niveau inférieur à celui enregistré les années précédentes.

Lire aussi: Les hôtels suisses un peu moins bien fréquentés en juillet

Le sentiment de sécurité devrait s’améliorer, selon Suisse Tourisme. La Suisse se positionne comme une destination sûre. Auparavant, les habitants de Chine venaient surtout sur sol helvétique lorsqu’ils effectuaient un voyage à travers l’Europe. 

Un effet Brexit

Le nombre de Britanniques à se rendre en Suisse a également reculé. Mais là aussi, Suisse Tourisme ne s’attend pas à une baisse à plus long terme. Après le Brexit, la livre s’est, certes, dépréciée, mais les voyages à l’étranger sont devenus plus coûteux dans tous les pays, et pas seulement en Suisse, poursuit Markus Berger.

De plus, les voyagistes qui procèdent à des réservations par avance dans les hôtels pour la saison d’hiver sont assurés contre les fluctuations monétaires.

La clientèle indigène solide

Le marché en Europe a déjà touché le fond, selon Suisse Tourisme. Le nombre de clients s’est, en effet, effondré avec le franc fort, suite à l’abandon du taux plancher en janvier 2015. Ce choc monétaire n’est plus d’actualité. Hors Europe, Suisse Tourisme table sur une poursuite de la progression de la clientèle américaine. Quant aux Suisses, ils représentent un support solide pour la branche, précise Markus Berger.

Lire aussi:  Les touristes russes et chinois sont plus regardants à la dépense

Au niveau des perspectives, la demande touristique globale tend à nouveau à augmenter, selon hotelleriesuisse. La saison d’hiver qui s’annonce devrait donc évoluer plus avantageusement que la saison correspondante de l’année dernière. Une stabilisation générale ne s’installera probablement qu’à moyen terme.

Publicité