La coalition d'Eglises, ONG et syndicats, Jubilee South Africa vient de désavouer Ed Fagan et se tourne aujourd'hui entièrement vers l'avocat Michael Hausfeld. Ce dernier, après avoir dans un premier temps laissé entendre qu'il déposerait tout comme Ed Fagan une plainte collective pour défendre les intérêts des victimes sud-africaines de l'apartheid, fait désormais prudemment savoir qu'il opterait plutôt pour le dépôt d'une «série de plusieurs plaintes», dont certaines devraient viser les banques suisses pour leur soutien du régime raciste. Contrairement à Ed Fagan, Michael Hausfeld, qui vient de rentrer d'Afrique du Sud, ne commente que très peu ses projets, sa priorité étant avant tout d'affiner sa stratégie. Son équipe pourrait toutefois être prête à passer à l'offensive dès la fin du mois, date à laquelle le dernier expert de sa «task force» rentre aux Etats-Unis.

Le Temps: Jubilee 2000 vient de désavouer Ed Fagan en déclarant ne vouloir travailler qu'avec vous: quels sont les liens qui vous unissent à ce lobby sud-africain, coalition d'Eglises, syndicats et ONG qui firent tomber l'apartheid?

Michael Hausfeld: Mon équipe d'experts et moi avons des contacts très fréquents avec Jubilee 2000 et les organisations qui lui sont affiliées, comme Khulamani. Leurs responsables ont décidé de nous retenir pour les aider à préparer une action en justice en faveur des victimes de l'apartheid. Les plaintes collectées sont pour l'instant discutées avec d'autres organisations et vérifiées par une équipe d'experts internationaux: voilà comment nous travaillons. Une stratégie unifiée comprenant une action en justice sera par la suite développée par Jubilee et ses organisations partenaires.

– Vous avez travaillé avec Ed Fagan dans l'affaire des fonds en déshérence, mais n'approuvez aujourd'hui plus ses méthodes de travail que vous avez qualifiées, par voie de presse, de «dépouillées». En quoi diffèrent-elles radicalement des vôtres?

– Je n'ai aucun commentaire à faire sur les méthodes de travail de Monsieur Fagan.

– La date de fin août a souvent été avancée pour le dépôt de vos plaintes. A quel tribunal allez-vous vous adresser?

– Aucune véritable décision n'a encore été prise à propos de l'action en justice que nous allons mener ni de la forme qu'elle devrait prendre. Mais je précise que toute plainte ne doit pas forcément faire l'objet d'une plainte collective pour être efficace. Il y a beaucoup de plaintes totalement différentes de celle actuellement déposée aux Etats-Unis (une allusion à la plainte collective déposée par Ed Fagan auprès d'un tribunal new-yorkais le 19 juin dernier, ndlr), à prendre en considération.