«Nous ne sommes que le messager», lance Gilles Meystre. Assailli de demandes, le président de GastroVaud s’emploie à rassurer les professionnels de la restauration quant au protocole à respecter pour contenir la propagation du coronavirus. L’inquiétude des tenanciers vient d’une décision annoncée ce jeudi par les autorités cantonales. Elles recommandent désormais la collecte des coordonnées de la clientèle sous une forme numérique. «Les contrôles effectués durant l’été par les autorités compétentes ont démontré que l’obligation de traçabilité posait, dans son application quotidienne, des problèmes de fiabilité sérieux», signale l’Etat de Vaud dans un communiqué.

Lire aussi: Gilles Meystre: «Pour la restauration, ces décisions sont catastrophiques»