«Parfois, les gens nous klaxonnent et nous traitent d’assassins.» Lorsqu’un promeneur passe à côté de la troupe, Maxime a la boule au ventre. En tant que jeune chasseur, il appréhende les réactions envers cette pratique fortement critiquée et récemment débattue dans le cadre de la votation sur la loi sur la chasse.

Lire aussi: Les villes ont imposé leur vision de la biodiversité