aviation

Le trafic aérien suisse a bondi de 60% depuis 2000

L’Office fédéral de la statique sort ses données concernant la mobilité, qui font état d’une forte croissance du transport de personnes. L’aérien croît bien plus vite que le terrestre. Ce jour, le National se prononce à propos d'une taxe sur les billets d'avion

Par rapport à 2000, plus de 60% de passagers ont pris un avion l'an dernier en Suisse. Cette hausse est bien supérieure à la croissance démographique (+18% entre 2000 et 2017).

Le transport de personnes a connu une forte croissance en Suisse ces dernières années, montre le nouveau rapport Mobilité et transport de l'Office fédéral de la statistique, publié lundi. Les prestations de transport sur route et sur rail ont par exemple augmenté d’environ un tiers depuis l’année 2000.

A propos du développement à Genève: Berne valide le développement de Cointrin

Un peu moins de croissance dans le transport de marchandises

L'évolution est par contre plus contenue dans les transports de marchandises: les véhicules routiers ont accru leurs prestations de transport de 26% entre 2000 et 2017, le rail de 1% seulement. On observe ici une certaine stagnation depuis la crise financière et économique d'il y a environ dix ans.

Les atteintes à l'environnement et les accidents font partie des conséquences négatives de la mobilité. En 2016, les transports (sans l‘aviation internationale) ont occasionné 38% des émissions suisses de CO2.

Lire aussi: Ce que nous réserve le transport aérien de demain

Les émissions de gaz dues aux transports restent stables

Les émissions dues aux transports de ce gaz à effet de serre sont restées relativement stables ces dernières décennies. Dans le même temps, celles des oxydes d’azote et de plusieurs autres polluants atmosphériques ont pu être nettement réduites.

Le nombre d’accidents mortels liés aux transports est lui aussi en baisse depuis des années. Pas moins de 230 personnes ont cependant perdu la vie sur les routes suisses en 2017. Les dépenses de la Confédération, des cantons et des communes pour les transports se sont élevées au total à 16,8 milliards de francs en 2015.


Le Conseil national vote à propos des billets d'avion

Coïncidence, le Conseil national débat ce lundi d'une taxe sur les billets d'avion au départ des aéroports suisses, placée dans le cadre des efforts pour le climat. Alors que le Conseil fédéral y a renoncé et que la commission l'a écarté à une voix près, une alliance du PDC, des Verts, du PS veut réintégrer la mesure dans le projet de loi.

La taxe serait prélevée dès 2022. Elle oscillerait entre 12 et 30 francs pour les vols en Europe. Et irait de 30 à 50 francs pour les vols vers d'autres destinations. Les opposants à la taxe craignent qu'elle n'incite les Suisses à se rendre dans les aéroports étrangers pour prendre leurs avions. (ATS)

Publicité