L'ingénieur allemand Gotthard Lerch, figure centrale de l'enquête internationale sur les trafics de technologies nucléaires, a été arrêté samedi dans le canton de Saint-Gall, à la demande des autorités de son pays. Il est accusé d'avoir voulu procurer du matériel d'enrichissement de l'uranium à la Libye, dans le cadre d'un programme atomique secret de ce pays. La procédure d'extradition pourrait durer plusieurs mois.

Gotthard Lerch avait été mis en cause à fin août par l'un de ses complices arrêté en Afrique du Sud (LT du 16.10.2004). Ce dernier avait expliqué que l'Allemand travaillait depuis vingt-cinq ans pour le père de la bombe atomique pakistanaise, Abdul Qadeer Khan, et qu'il avait tenté de faire fabriquer par une société sud-africaine des composants destinés à la Libye. Ces pièces n'ont jamais été livrées mais, selon le procureur général allemand, Gotthard Lerch a été payé «quatre ou cinq millions de francs suisses» pour ce travail, entre 2001 et 2003.