Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Le Pigne d'Arolla culmine à 3 790 m au-dessus d'Arolla.
© Police cantonale valaisanne//Keystone via AP

alpinisme

Le tragique accident d'Arolla fait une septième victime

Le nombre de randonneurs décédés après avoir été bloqués dans une tempête dimanche au-dessus d’Arolla (VS) s’élève désormais à sept. La dernière victime est une Italienne âgée de 42 ans. Deux autres personnes sont toujours dans un état grave, mais leur pronostic vital n’est plus engagé

Le drame des 14 randonneurs bloqués dimanche au-dessus d’Arolla (VS) a fait une victime supplémentaire. Une septième personne est décédée jeudi en fin de journée à l’hôpital, a annoncé la police cantonale valaisanne. Il s’agit d’une Italienne âgée de 42 ans.

Deux personnes sont toujours dans un état grave, mais leurs jours ne sont plus en danger, a précisé à l’ats un porte-parole de la police. Il s’agit d’un Suisse de 72 ans et d’une Française de 56 ans. Les victimes décédées sont six ressortissants italiens et une Bulgare. Cinq personnes ont subi une hypothermie légère et leurs jours ne sont pas en danger.

Ces 14 personnes faisaient partie de deux groupes de randonneurs partis ensemble dimanche de la cabane des Dix, à 2928 mètres d’altitude au-dessus du barrage de la Dixence. Ils voulaient rallier la cabane des Vignettes, à 3157 mètres d’altitude au-dessus d’Arolla (VS).

Bloqués à 3270 mètres d’altitude

Surpris par la tempête à proximité de leur destination, ils ont été bloqués par le déchaînement des éléments à une altitude de 3270 mètres. Un vent violent, qui a forci au fil des heures, de la neige et une baisse rapide de la température a empêché leur progression.

Ils ont passé la nuit sur place, à l’extérieur, dans le vent et par des températures comprises entre -5 et -10 degrés. L’alerte a été déclenchée lundi matin vers 06h30 par le gardien de la cabane des Vignettes.

L’opération de secours a nécessité l’engagement de sept hélicoptères. L’un des randonneurs, le guide, a été retrouvé mort, vraisemblablement des suites d’une chute. Les autres souffraient tous d’hypothermie plus ou moins sévère.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo suisse

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

Le Conseil national a refusé de suivre l'avis du Conseil des Etats. Celui-ci voulait réduire de moitié la facture des nouveaux gilets de l'armée suisse. Il a été convaincu par les arguments du chef du DDPS, Guy Parmelin. La question reste donc en suspens.

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

n/a