Les récentes votations, et en particulier le référendum sur la loi CO2 de juin dernier, ont mis en exergue un clivage villes-campagnes marqué. Le refus de la loi par le peuple a porté un coup d’arrêt aux velléités nationales de réduction des gaz à effet de serre, dont la loi constituait la clé de voûte. Pourtant, la nécessité de s’atteler au défi climatique n’est pas remise en cause. Comme souvent en politique, la controverse émerge des moyens nécessaires à la poursuite d’un objectif. Preuve en a été faite au Forum des 100, centré cette année sur la question des villes.