Les délégués de l’Association suisse des transports routiers (ASTAG) exigent la suppression des goulets d’étranglement sur les autoroutes et plaident à nouveau pour un deuxième tube au tunnel du Gothard. Ils se sont exprimés lors de leur assemblée, ce vendredi à Genève.

Les participants ont aussi confirmé Adrian Amstutz dans sa fonction de président central. Le conseiller national berbois UDC déplore que «l’adaptation nécessaire de nos routes a été négligée durant des décennies».

Pour l’ASTAG, le percement d’un deuxième tunnel routier au Gothard est «absolument prioritaire», d’abord pour des raisons de sécurité. Adrian Amstutz estime qu’ il n’y a «aucune alternative crédible» dans l’optique de l’assainissement du tube existant. «Les concepts d’assainissement (...) avec une fermeture totale de 900 jours sont complètement illusoires, purement théoriques et antiéconomiques».