Genève, Fribourg, Neuchâtel, et cantons alémaniques: les filles peuvent accompagner une personne proche sur son lieu de travail. L'Université de Genève a cependant décidé d'ouvrir ses portes aux filles et aux fils de ses collaborateurs. Les enseignants sont invités à préparer un programme particulier pour les garçons et les filles restantes, axé sur la conciliation entre vie professionnelle et familiale.

A Neuchâtel, les filles sont en plus invitées à découvrir les filières techniques des écoles professionnelles.

Vaud et Jura: La «Journée des filles» devient «Journée Osez tous les métiers», ouverte aux garçons et filles. Le principe est celui du «croisement», c'est-à-dire que les filles accompagnent un homme, les garçons une femme (père/mère, oncle/tante, voisin).

En Valais, aucune manifestation n'est organisée cette année.