La Suisse s'attelle depuis le début des années 90 à renforcer l'obligation faite aux Etats de réadmettre leurs ressortissants. A ce jour, trente-deux accords migratoires ont été conclus avec trente-cinq Etats, le dernier en date ayant été signé en décembre entre Christoph Blocher et le directeur général de la Sûreté générale du Liban. Vingt-trois sont déjà appliqués. La Suisse procède régulièrement à des vols spéciaux pour renvoyer les requérants déboutés chez eux. «Ces vols spéciaux sont organisés selon les besoins et les demandes des autorités cantonales, en moyenne tous les quinze jours», précise Brigitte Hauser, porte-parole de l'Office fédéral des migrations. En 2004, trente-quatre vols spéciaux ont été organisés, pour un coût total de 1,4 million de francs.