Le Tribunal cantonal s’aligne sur l’arrêt rendu fin août par le Tribunal fédéral (TF). Il indique jeudi dans un communiqué qu’il est juridiquement possible d’obliger les médecins à alimenter de force Bernard Rappaz.

En conséquence, le TC maintient l’obligation qu’il avait faite le 5 novembre dernier aux médecins des Hôpitaux universitaires genevois (HUG) de nourrir de force le chanvrier, sous peine de sanction.