La Tribune de Genève a tenu à justifier sa position à la suite de la décision prise par l’Etat de Genève d’indemniser Hannibal Kadhafi pour les photos publiées en juillet 2008 dans les colonnes du journal. «Nous sommes choqués par certaines déclarations contenues dans le mémorandum de l’Etat de Genève adressé au tribunal de première instance», réagit Pierre Ruetschi dans son article publié sur le site internet de la Tribune de Genève. «L’Etat est parfaitement libre de reconnaître sa responsabilité dans la fuite des photos d’identité judiciaire d’Hannibal Kadhafi. Mais cette reconnaissance de sa responsabilité propre n’implique évidemment en rien que la Tribune de Genève aurait, pour sa part, violé le droit en publiant ces photos ainsi que l’insinue l’Etat de Genève dans son mémoire».

Le rédacteur justifie une publication «dans le respect du droit suisse. Ces photos constituent un élément d’information et de compréhension très important dans cette affaire.» Et de conclure que le quotidien défendra cette position devant le tribunal, tout en espérant que la justice suive son cours.