Défilés, concerts, théâtre, expositions… Le 400e anniversaire de l'Escalade use de tous les répertoires. Ce soir, place au grand show: «Sur les ailes du temps» met en scène 300 figurants en costume pour une fresque historique balayant les grands événements genevois de 1533 à 1603.

Le cadre réel, le parc des Bastions, est l'endroit même où s'est déroulée la bataille au XVIIe siècle. Les décors dessinés par des graphistes sont projetés sur le Mur des Réformateurs par des canons à lumières, donnant ainsi le ton des 5 actes et 15 tableaux. Quelque 2500 spectateurs sont attendus chaque soir devant les 2000 m2 d'espace scénique qu'occuperont hommes en armes, peuple de Genève, animaux de trait et de basse-cour.

Deux années de travail

Deux années de travail ont été nécessaires à Jean-Pierre Anchisi, metteur en scène… savoyard, pour finaliser ce projet. «Il ne s'agit pas simplement d'une narration mais d'une fresque humaniste, souligne-t-il. Il y a des connotations par rapport au présent, notamment une semence d'idéal et un appel à la paix.» Et de citer le texte de son comparse, Jean-Pierre Spilmont – également savoyard: «Sur les deux rives du Léman, qu'importe que l'on sonne la messe ou le prêche, qu'importe aussi si l'on ne sonne rien, si le désir de paix s'enracine dans les cœurs.»

Ledit texte, narré par le journaliste Georges Kleinmann et 50 autres voix, est diffusé sur une bande sonore, en français et en anglais.

La véritable star du spectacle semble être la machine volante de Léonard de Vinci, reconstituée à l'identique de l'original: 10 mètres d'envergure pour 350 kg. L'oiseau de métal se déplace lentement sur un câble de 50 mètres de long, passant et repassant dans le ciel des Bastions, pour «apporter une distanciation face aux événements».

Du 14 au 23 août à 21 h 30 au parc des Bastions Billets: 40 fr., 25 fr. enfants et AVS Renseignements sur www.compagniede1602.ch