Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Le pape François à Rome, 14 mai 2018.
© FILIPPO MONTEFORTE/AFP

visite

Trois conseillers fédéraux accueilleront le pape à Genève

Alain Berset, Ignazio Cassis et Doris Leuthard souhaiteront la bienvenue au souverain pontife, lors de sa visite à Genève le 21 juin

Lors de son passage à Genève le 21 juin, le pape François sera accueilli par le président de la Confédération Alain Berset, ainsi que par les conseillers fédéraux Ignazio Cassis et Doris Leuthard. Sa visite se terminera par une grande messe publique à Palexpo.

A ce sujet: Le pape François viendra à Genève en juin

Deux rencontres avec les politiques

Le président du Conseil national Dominique de Buman et une délégation des autorités genevoises seront également présents à l'arrivée du pape à l'aéroport de Genève, précise mardi le Département fédéral de l'intérieur (DFI) dans un communiqué. Une rencontre est prévue entre le pape et Alain Berset, et une autre avec Ignazio Cassis et Dominique de Buman.

Le pape François se rendra ensuite au Conseil œcuménique des Eglises à Genève, qui fête le 70e anniversaire de sa fondation. Il sera accompagné par le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens. Plusieurs hauts représentants de la Secrétairerie d'Etat du Saint-Siège sont également attendus, souligne le communiqué.

Auparavant, Jean-Paul II en 2004

Le dernier pape à être venu en Suisse est Jean Paul II qui avait fait une visite pastorale en juin 2004 à Berne. Près de 70'000 fidèles avaient assisté à la messe que le souverain pontife avait conduite sur la prairie de l'Allmend, en périphérie de la ville. Jean Paul II s'était aussi rendu à Genève en 1982 pour une visite aux organisations internationales.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo suisse

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

Le Conseil national a refusé de suivre l'avis du Conseil des Etats. Celui-ci voulait réduire de moitié la facture des nouveaux gilets de l'armée suisse. Il a été convaincu par les arguments du chef du DDPS, Guy Parmelin. La question reste donc en suspens.

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

n/a