La visite d'Etat du roi Harald V et de la reine Sonja de Norvège sera la onzième visite royale en

Suisse depuis 1965. Les deux dernières en date remontent à 2000 (le roi Albert II et la reine Paola de Belgique) et à 1993 (la reine Beatrix et le prince Claus des Pays-Bas). L'unique visite d'Etat norvégienne antérieure date de 1968, lorsque le roi Olav V, père de Harald V, fit le déplacement de Berne.

La visite d'Etat se déroule sur deux jours. Mercredi, le couple royal sera reçu par le Conseil fédéral in corpore, comme le veut la règle. Des entretiens officiels sont prévus l'après-midi; ils porteront sur les relations bilatérales, l'Europe et l'actualité internationale.

Jeudi, accompagnés par le président de la Confédération, Moritz Leuenberger, le souverain scandinave et son épouse se rendront en Suisse orientale. Appenzell et Saint-Gall figurent au programme. Le soir, ils inaugureront à Zurich l'exposition consacrée à l'écrivain norvégien Henrik Ibsen en l'honneur du centième anniversaire de sa naissance. Voilà pour la partie officiellement officielle.

Dans les faits, le roi et la reine arrivent en Suisse mardi déjà. Ils vont visiter les institutions internationales à Genève (OMC, HCR, CERN) en compagnie du ministre norvégien des Affaires étrangères, Jonas Gahr Störe.

Durant le séjour du monarque en Suisse, divers ateliers organisés par les deux pays seront consacrés aux droits de l'homme, à la promotion de la paix, à la sécurité routière, au développement durable et à l'égalité des sexes.