La Confédération investira 1,12 milliard de francs dans la culture entre 2016 et 2020. La Commission de la science, de l’éducation et de la culture (SCEC) du Conseil des Etats a adopté vendredi l’enveloppe proposée par le Conseil fédéral. Mais elle propose une modification au chapitre du subventionnement des musées et collections appartenant à des tiers. L’enveloppe quinquennale de 58 millions doit être augmentée de 3 millions au bout de la deuxième année de la période visée.

«Il faut remettre les choses à plat», explique la présidente de la CSEC, Géraldine Savary (PS/VD). Actuellement, treize institutions bénéficient des largesses fédérales: le Musée alpin suisse, le Musée des transports de Lucerne, la Fondation suisse pour la photographie, le Technorama de Winterthour, Memoriav, l’Institut suisse de Rome, le Musée suisse d’architecture, le Musée des arts numériques de Bâle, les Archives suisses de la danse, le Musée de l’habitat rural de Ballenberg, le Musée suisse du sport, l’Association des musées suisses et la Fondation Passeport Musées suisses.

254 millions pour le cinéma

Or, les critères d’attribution ne sont pas toujours très limpides. Afin de les clarifier, l’Office fédéral de la culture (OFC) a mis sur pied un groupe d’experts, poursuit Géraldine Savary. Quelques critères déterminants sont la valeur nationale de l’institution, l’obligation de proposer une offre en trois langues ainsi que des collaborations internationales. L’augmentation de trois millions, adoptée par 6 voix contre 4 et 2 abstentions, est présentée comme une «somme de transition».

Elle doit permettre de répondre à des demandes d’augmentation déposées par deux institutions bénéficiaires. Et, éventuellement, de reconsidérer le cas de Ballenberg, qui a lancé un appel à l’aide l’an dernier, mais dont la demande, traitée isolément, a été refusée par le parlement. Il s’agit aussi d’envisager l’intégration de nouvelles institutions. Géraldine Savary fait remarque que, à l’heure actuelle, aucun bénéficiaire ne se situe en Suisse romande.

L’encouragement culturel pour les années 2016 à 2020 représente 1,12 milliard en tout. Le cinéma absorbe à lui seul 254 millions et Pro Helvetia 211 millions. Le Musée national suisse devrait recevoir 160 millions. Le Conseil des Etats en débat le 12 mars.