Les chercheurs ont identifié trois souches de germes, classifiés en méningocoques A, B et C. La Gruyère est touchée par le type C. Cette distinction est sans rapport avec la gravité de la maladie provoquée par l'agent infectieux présent dans la salive et transmise comme un rhume. Cette gravité dépend des défenses immunitaires très variables d'un individu à l'autre. Le vaccin protège du type A et C, mais pas du type B. 10% des personnes contaminées succombent à la méningite. La maladie, dont les symptômes multiples (fièvre, frissons, nausées, petites taches rouges sur la peau, maux de tête, intolérance à la lumière) sont relativement bénins, touche principalement les enfants jusqu'à 4 ans. Le risque de contamination, fortement réduit à partir de cet âge, persiste tout de même jusqu'à 19 ans. La pressante recommandation de vaccination décrétée par les autorités fribourgeoises ne s'adresse donc pas aux adultes, qui devront, le cas échéant, prendre les frais de vaccination à leur charge.