Le 23 juin dernier, le conseiller municipal libéral-radical Simon Brandt était convoqué par le Ministère public genevois pour témoigner dans l’affaire Maudet. L’intéressé s’est fait porter pâle mais l’audience a tout de même eu lieu. C’est le conseiller d’Etat qui a été interrogé durant 45 minutes sur de troublants échanges de messages évoquant le financement de sa soirée d’anniversaire et de campagne du 6 mars 2018 par le groupe Manotel. Ce cadeau sous la forme d’un apéritif en nature, qui s’ajoutait à des dons en espèces, fait partie des avantages reprochés au ministre. Le Temps a pu consulter le procès-verbal de cette audition.

Lire aussi: L’offensive de Pierre Maudet attise les tensions à Genève