La gestion des enquêtes sur les accusations de harcèlement à la Radio Télévision de langue italienne (RSI) a été retirée à Maurizio Canetta, son directeur qui partira à la retraite fin mars. Cette décision a été prise vendredi dernier par le président du conseil d’administration de la SSR, Jean-Michel Cina, et son directeur général, Gilles Marchand, 24 heures après avoir été informés de la publication, en avril 2020, de deux tweets jugés «inappropriés».

Tweets à connotation sexuelle

Jeudi, les fameux tweets du patron de la RSI ont été publiés en ligne. Ce sont des échanges à connotation sexuelle et sur l’un d’eux on y voit une femme à moitié nue.
En avril dernier, ces tweets ont été signalés aux ressources humaines de la RSI. Sa responsable en aurait discuté avec l’auteur, qui a «reconnu son erreur et s’est excusé», effaçant ses deux tweets.