Un parti politique évolue sans cesse. Son personnel se renouvelle, ses priorités aussi. Le climat et l’égalité hommes-femmes sont, par exemple, devenus des thèmes incontournables. Comment les anciens vivent-ils ces évolutions, quel regard les jeunes portent-ils sur l’avenir de leur formation? Cette série propose des rencontres entre des personnalités qui ont marqué les cinq grands partis du pays et ceux qui incarnent la relève.

Episodes précédents:

L’identité de l’Union démocratique du centre (UDC) est plus claire dans sa dénomination allemande de Schweizerische Volkspartei (SVP): la force nationaliste construite par Christoph Blocher est davantage un parti populaire, voire populiste, qu’une formation centriste comme le laisse penser son nom français.

Cette identité plonge ses racines dans les traditions et les mythes qui ont façonné la Suisse. Tout au long de sa vie politique, Christoph Blocher n’a jamais manqué de faire référence au serment du Grütli, à Guillaume Tell et aux traités de Westphalie de 1648, qui mirent fin à la guerre de Trente Ans et consacrèrent la souveraineté de la Confédération suisse.