Ueli Maurer, qui devrait se retirer en 2023, estime justifié de supprimer le droit de timbre d’émission. Mais à qui profite cet allégement fiscal? Il s’explique.