Ueli Maurer regarde l’avenir avec optimisme. Même s’il se dit prêt à respecter la volonté de son parti, le ministre de la défense UDC ne pense pas qu’il devra quitter le gouvernement. Il a en outre bon espoir que le peuple accepte d’accorder davantage de moyens à l’armée.

En principe, le peuple devrait se prononcer en septembre ou novembre 2013, a déclaré le conseiller fédéral, qui a emmené mercredi les médias dans l’Oberland bernois. Sur pression du Parlement qui veut une armée de 100’000 hommes et pesant 5 milliards de francs, le gouvernement a décidé d’acheter 22 avions de combat de type Gripen.

Revenant sur l’élection du Conseil fédéral, Ueli Maurer a fait la grimace. Pour lui, il est préoccupant que le plus grand parti de Suisse ne dispose que d’un siège au Conseil fédéral.Il est pourtant peu vraisemblable que l’UDC passe dans l’opposition, a-t-il estimé. (ats)