Un drapeau ukrainien avec une flèche, la signalétique a l’avantage d’être intelligible dans toutes les langues. Attachée à une porte de fer, elle montre le chemin à suivre pour les réfugiés de guerre en terre zurichoise: la Kasernenareal, ancien complexe militaire du centre-ville devenu centre d’accueil pour celles et ceux qui fuient les bombes. L’édifice ouvrait ses portes aux médias ce mardi.