Après l’échéance du 27 septembre sur l’initiative de l’UDC visant à résilier l’accord sur la libre circulation des personnes (ACLP), le Conseil fédéral devra vite relancer le dossier de l’accord institutionnel avec l’UE. Que faire pour sortir de l’impasse actuelle? A l’EPF de Zurich, la post-doctorante Daniela Scherer, qui travaille en étroite collaboration avec le professeur et ancien secrétaire d’Etat Michael Ambühl, propose de calmer le jeu par un «accord intérimaire».

Lire aussi: Le vote du 27 septembre sur l'initiative de l'UDC, un test crucial pour la voie bilatérale