Cointrin vit des temps mouvementés. Depuis l'arrestation du chef de la division sûreté passagers, soupçonné de corruption, et les multiples dysfonctionnements épinglés par la Cour des comptes, le microcosme aéroportuaire se révèle sous un jour nouveau. Ce petit monde, David* le connaît bien. Il a travaillé comme agent de sûreté chez Genève Aéroport durant une dizaine d’années. Le quadragénaire raconte le changement de culture provoqué par l’arrivée, en 2011, du haut cadre mis en cause. L'intéressé étant actuellement injoignable, il n'a pas pu commenter les allégations ci-dessous. 

Lire aussi: Genève Aéroport, ce nid de vipères